Equi-Débardage entreprise de travaux forestiers Jean Baptiste RICARD

Jean Baptiste RICARD
vous propose de découvrir le débardage en traction animale avec des chevaux de trait et les activités et services proposés par son entreprise de travaux forestiers
 
Traction chevaline
Débardeur au cheval depuis 1996

Avantages traction chevaline

Les avantages de la traction chevaline en débardage pour l'économie et l'écologie...

Sur le plan économique

Le cheval en traction animale est intéressant économiquement :

  • Le cheval peut être utilisé en complément du tracteur. Le cheval en complément du tracteur permet de tirer le câble ne fatiguant pas l'homme. Les grumes rassemblées par le cheval, le débusqueur gagne du temps et n'est pas obligé de rentrer dans la parcelle, il reste sur les chemins évitant ainsi les dégâts aux espèces forestières.
  • Le cheval n'entraînent pas de dégradations des chemins. Les tracteurs détruisent souvent les chemins qui entraînent de lourds coûts de reconstruction à la commune.
  • Le cheval permet de désencrouer les arbres lorsqu'il est associé à des bûcherons. Le cheval permet un gain de temps aux bûcherons et notamment à l'ébranchage gage d'une meilleure productivité.

Sur le plan écologique

C'est l'avantage principal de cette méthode de débardage en traction animale :

  • Les chevaux ne tassent pas le sol, dû à leur faible portance d'environ 0.5 bar.
  • Les chevaux ne s'enlisent pas, ils peuvent franchir des rivières et des talus.
  • Les chevaux n'écorcent pas les réserves. Cela évite la prolifération de champignons, de pourritures et n'entraîne pas de dégradation de la qualité des troncs d'avenir, et donc pas de pertes financières.
  • Les chevaux contribuent à la régénération naturelle de la flore forestière. C'est à dire qu'ils évitent d'écraser les jeunes plants.
  • Les chevaux n'ont pas besoin de chemins. Ils passent dans les petits sentiers et dans les sapinières étroites.
  • Les chevaux peuvent travailler dans des reliefs difficiles d'accès (Fortes pentes, présence de rochers). Les pentes maximum sont de 45% mais les animaux se fatigueront aussi plus vite et pour un meilleur rendement les limites sont généralement de 10%.
  • Les chevaux peuvent travailler en zones humides, sans risque d'enlisements ni d'orniérages.
  • Les chevaux ne rejettent pas de substances polluantes et ne produisent pas de nuisances sonores. Pas de risques de fuites d'hydrocarbures ou de lubrifiants, polluant le sol et les cours d'eaux.
  • Les chevaux ne dégradent pas les chemins forestiers et routes avoisinantes. Il n'y a pas de motricité sur les roues des porteurs hippomobiles.
Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval Traction animale - Débardage au cheval
Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage Chevaux de trait au débardage